Le NCSM Kingston dirige de l’instruction en matière de tir au canon et d’évacuation lors de l’exercice TRADEWINDS 2017

Un marin s’entraîne sur une cible alors qu’un autre marin le supervise.
Le lieutenant Eric Leblanc (gauche) et le matelot de 1re classe Anthony Logan (droite) apportent des soins à un blessé simulé lors d’un exercice d’homme à la mer à bord du Navire canadien de Sa Majesté KINGSTON dans les environs des îles de Bahamas durant l’exercice TRADEWINDS, le 29 mai 2017. (Photo par l’Avr Desiree T. Bourdon, Centre d’imagerie interarmées des Forces canadiennes) Photo: Avr Desiree T. Bourdon, Canadian Forces Joint Imagery Centre (CFJIC) RE30-2017-0134-025

Étiquettes : |

Rédigé par le lieutenant de vaisseau Kyle Allward

Le mois dernier, des membres de l’équipage du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Kingston ont eu la chance d’être déployés dans les Caraïbes au cours de l’exercice TRADEWINDS 2017. Parmi toutes les tâches assignées, ils ont eu la chance de partager leur expérience avec des nations partenaires.

L’exercice TRADEWINDS a été conçu pour promouvoir la sécurité régionale et pour continuer à développer des initiatives de coopération. L’exercice donne aux Forces armées canadiennes et à d’autres organismes gouvernementaux canadiens la chance unique de synchroniser les initiatives du Canada dans la région. Au cours de sa période de service, le NCSM Kingston a tout fait pour réaliser ses objectifs.

Le NCSM Kingston a élaboré et dirigé un exercice de tir avec des unités participantes provenant de cinq nations différentes. Au cours de l’exercice, des marins provenant de la Guyane, du Suriname, d’Haïti, des Bahamas et de Saint-Kitts-et-Nevis sont montés à bord. Ils ont eu la chance de prendre part à toutes les étapes de l’exercice.

Ensuite, le NCSM Kingston a été responsable d’organiser l’intervention maritime sur place. Dans le scénario, une catastrophe naturelle simulée a frappé la côte Est des Barbades. Dans ce rôle, le NCSM Kingston a coordonné le déploiement de bateaux de petite taille provenant de quatre nations participantes, ainsi que le transfert de personnel vers des navires français et américains.

« L’exercice TRADEWINDS est une excellente façon de renforcer nos relations multilatérales, qui sont à l’avantage de nos partenaires régionaux et du Canada », a expliqué le capitaine de corvette Paul Mountford, commandant du NCSM Kingston. « L’exercice nous aide à créer des réseaux qui, en temps de crise, s’avèrent essentiels lors des premières étapes d’une intervention canadienne. »

En plus des tâches effectuées en mer, l’exercice TRADEWINDS 2017 s’est avéré l’occasion parfaite pour souligner l’excellent travail effectué par la Marine royale canadienne et ses marins. Le NCSM Kingston a eu la chance d’être l’hôte d’une réception le 5 juin 2017, au nom du Haut commissaire du Canada à la Barbade, Mme Marie Legault. L’événement a permis de mettre en lumière le navire et son équipage auprès des dirigeants politiques et du personnel de l’ambassade de nombreux pays partenaires.

L’exercice TRADEWINDS 2017 s’est terminé le 17 juin 2017. Il s’agissait de la 33e itération annuelle de l’exercice. Cette année, des militaires, des marins et des aviateurs provenant de 20 nations partenaires ont été déployés dans le cadre de l’exercice. Ils se sont entraînés dans les nations insulaires de la Barbade et de Trinité-et-Tobago, mettant l’accent sur leur façon d’intervenir lors de catastrophes naturelles, de terrorisme ou d’activités de lutte contre le crime transnational.

Galerie d'images

  • Un marin s’entraîne sur une cible alors qu’un autre marin le supervise.

  • Le lieutenant Eric Leblanc (gauche) et le matelot de 1re classe Anthony Logan (droite) apportent des soins à un blessé simulé lors d’un exercice d’homme à la mer à bord du Navire canadien de Sa Majesté KINGSTON dans les environs des îles de Bahamas durant l’exercice TRADEWINDS, le 29 mai 2017. (Photo par l’Avr Desiree T. Bourdon, Centre d’imagerie interarmées des Forces canadiennes)

Photo: Avr Desiree T. Bourdon, Canadian Forces Joint Imagery Centre (CFJIC)
RE30-2017-0134-025Le lieutenant Eric Leblanc (gauche) et le matelot de 1re classe Anthony Logan (droite) apportent des soins à un blessé simulé lors d’un exercice d’homme à la mer à bord du Navire canadien de Sa Majesté KINGSTON dans les environs des îles de Bahamas durant l’exercice TRADEWINDS, le 29 mai 2017. (Photo par l’Avr Desiree T. Bourdon, Centre d’imagerie interarmées des Forces canadiennes) Photo: Avr Desiree T. Bourdon, Canadian Forces Joint Imagery Centre (CFJIC) RE30-2017-0134-025
  • Un marin s’entraîne sur une cible alors qu’un autre marin le supervise.

  • Des membres de la Marine royale canadienne à bord du Navire canadien de Sa Majesté Kingston tirent sur des cibles lors d’un exercice de tir réel durant l’exercice TRADEWINDS le long de la côte de la Floride, aux États Unis, le 24 mai 2017. (Photo : Avr Desiree T. Bourdon, Centre d’imagerie interarmées des Forces canadiennes)Des membres de la Marine royale canadienne à bord du Navire canadien de Sa Majesté Kingston tirent sur des cibles lors d’un exercice de tir réel durant l’exercice TRADEWINDS le long de la côte de la Floride, aux États Unis, le 24 mai 2017. (Photo : Avr Desiree T. Bourdon, Centre d’imagerie interarmées des Forces canadiennes)
Date de modification :