Des militaires des FAC s’entraînent avec des alliés durant l’exercice SABER GUARDIAN

Un militaire canadien regarde une carte avec deux militaires américains
Base aérienne Bezmer, Bulgarie. Le 20 juillet 2017 – Le major Spencer Sharpe, commandant du groupe compagnie Charlie (centre), déployé dans le cadre de l’opération REASSURANCE, assiste à une séance d’information du capitaine de l’armée américaine Crazao (gauche) avant d’occuper la position défensive durant l’exercice SABER GUARDIAN. (Image par le Sgt D.G. Janes, direction des affaires publique de l’Armée de terre) Image by Sgt D.G. Janes, Directorate of Army Public Affairs LF04-2017-0116-28

Étiquettes :

Rédigé par le major Nicole Meszaros, affaires publiques de la Force opérationnelle terrestre en Pologne

Des militaires des Forces armées canadiennes (FAC) de la Force opérationnelle terrestre de l’opération REASSURANCE se sont pratiqués à effectuer des opérations aéromobiles et des opérations d’assaut dans un contexte mondial durant l’exercice SABER GUARDIAN. Au cours de l’exercice, ils se sont entraînés en Hongrie et en Bulgarie du 13 au 24 juillet 2017 aux côtés de militaires provenant des États-Unis, de la Grèce, de l’Italie et de la Roumanie.

« Au cours de l’exercice, nous avons travaillé avec nos alliés et des nations partenaires pour former des dirigeants subalternes », a expliqué le major Spencer Sharpe, commandant du groupe-compagnie Charlie, 3e Bataillon du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry. « L’exercice SABER GUARDIAN était l’occasion pour nos militaires de s’intégrer complètement dans un environnement d’instruction axé sur les actions décisives, soit l’environnement d’instruction actuel de nos alliés. »

Les FAC effectuent habituellement des opérations à l’étranger dans un contexte interarmées ou multinational, ce qui signifie qu’elles travaillent dans plus d’un environnement — l’Armée canadienne, la Marine royale canadienne ou l’Aviation royale canadienne — ou alors avec plus d’un pays. Le major Sharpe a mis l’accent sur le fait que les militaires doivent par conséquent avoir de l’expérience de travail avec des alliés et des nations partenaires. « Le groupe-compagnie Charlie est un exemple des militaires canadiens mettant cela en pratique », affirme-t-il. « Bien que nous n’étions qu’une petite présence lors de l’exercice SABER GUARDIAN, nous faisions preuve de visibilité et nous nous sommes bien intégrés à nos homologues américains. »

Le 23 juillet 2017, le lieutenant-colonel Robert Shaw, commandant de bataillon dans l’armée américaine, a remis des insignes de troupes aéroportées à 39 militaires canadiens de la compagnie. Ils ont reçu leurs insignes après avoir suivi de l’instruction liée à la prise aéroportée d’un aérodrome. Ils étaient appuyés par de l’équipement (parachutes T-11), des aéronefs et des chefs-largueurs américains.

« La remise des insignes aux militaires canadiens était un moment de fierté pour les parachutistes », a expliqué le major Sharpe. « Au niveau tactique, la coordination et la coopération sont très importantes, et la capacité des militaires à travailler de manière transparente avec leurs homologues américains sur le terrain en dit long sur leur professionnalisme. La remise des insignes de troupes aéroportées à nos militaires représentait la dernière partie de cet exercice exigeant. »

Plus de 25 000 militaires provenant de 20 nations alliées et partenaires ont pris part à cet exercice, sous le commandement de l’armée américaine.

Ce groupe de militaires canadiens sont déployés depuis février 2017 dans le cadre de l’opération REASSURANCE. La Force opérationnelle terrestre démontre l’engagement du Canada envers le maintien de la sécurité et de la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est. Les militaires des FAC prennent part à des exercices dans l’ensemble de la région, dans le but d’améliorer l’interopérabilité avec les alliés et de démontrer l’engagement de l’OTAN envers la protection des territoires et des partenaires de l’Alliance.

Galerie d'images

  • Un militaire américain épingle un insigne sur l’uniforme d’un militaire canadien

  • Zone d’entraînement Nova Salo, Bulgarie. Le 23 juillet 2017 – Un membre du peloton de parachutistes du groupe-compagnie Charlie, du 3e Bataillon du Princess Patricia's Canadian Light Infantry, reçoit son insigne des troupes aéroportées des É.-U. du lieutenant-colonel Robert Shaw, commandant de bataillon, infanterie 1-503, 173e équipe de combat de la brigade d’infanterie (aéroportée) après avoir réussi l’instruction obligatoire avec l’armée américaine. (Photo prise par le Sgt Dwayne Janes, technicien d’imagerie, direction des affaires publiques de l’Armée de terre)Zone d’entraînement Nova Salo, Bulgarie. Le 23 juillet 2017 – Un membre du peloton de parachutistes du groupe-compagnie Charlie, du 3e Bataillon du Princess Patricia's Canadian Light Infantry, reçoit son insigne des troupes aéroportées des É.-U. du lieutenant-colonel Robert Shaw, commandant de bataillon, infanterie 1-503, 173e équipe de combat de la brigade d’infanterie (aéroportée) après avoir réussi l’instruction obligatoire avec l’armée américaine. (Photo prise par le Sgt Dwayne Janes, technicien d’imagerie, direction des affaires publiques de l’Armée de terre)
  • Un militaire canadien regarde une carte avec deux militaires américains

  • Base aérienne Bezmer, Bulgarie. Le 20 juillet 2017 – Le major Spencer Sharpe, commandant du groupe compagnie Charlie (centre), déployé dans le cadre de l’opération REASSURANCE, assiste à une séance d’information du capitaine de l’armée américaine Crazao (gauche) avant d’occuper la position défensive durant l’exercice SABER GUARDIAN. (Image par le Sgt D.G. Janes, direction des affaires publique de l’Armée de terre)

Image by Sgt D.G. Janes, Directorate of Army Public Affairs
LF04-2017-0116-28Base aérienne Bezmer, Bulgarie. Le 20 juillet 2017 – Le major Spencer Sharpe, commandant du groupe compagnie Charlie (centre), déployé dans le cadre de l’opération REASSURANCE, assiste à une séance d’information du capitaine de l’armée américaine Crazao (gauche) avant d’occuper la position défensive durant l’exercice SABER GUARDIAN. (Image par le Sgt D.G. Janes, direction des affaires publique de l’Armée de terre) Image by Sgt D.G. Janes, Directorate of Army Public Affairs LF04-2017-0116-28
  • Quatre parachutistes sur le point d’atterrir sur l’herbe

  • Base aérienne Bezmer, Bulgarie. Le 18 juillet 2017 – Des membres du groupe-compagnie Charlie, déployés dans le cadre de l’opération REASSURANCE, participent à une attaque aéroportée multinationale simulée avec des militaires de l’armée des États-Unis, de la Grèce, de l’Italie et de la Roumanie durant l’exercice SABER GUARDIAN. (Image par le Sgt D.G. Janes, direction des affaires publiques de l’Armée de terre)Base aérienne Bezmer, Bulgarie. Le 18 juillet 2017 – Des membres du groupe-compagnie Charlie, déployés dans le cadre de l’opération REASSURANCE, participent à une attaque aéroportée multinationale simulée avec des militaires de l’armée des États-Unis, de la Grèce, de l’Italie et de la Roumanie durant l’exercice SABER GUARDIAN. (Image par le Sgt D.G. Janes, direction des affaires publiques de l’Armée de terre)
Date de modification :