Profil Invictus: le sgt Lorne Ford

Le sergent Lorne Ford est un des 90 athlètes de l’équipe canadienne participant aux Jeux Invictus qui auront lieu à Toronto du 23 au 30 septembre 2017.
Le sergent Lorne Ford est un des 90 athlètes de l’équipe canadienne participant aux Jeux Invictus qui auront lieu à Toronto du 23 au 30 septembre 2017.

Étiquettes : |

Qu’il s’agisse de recevoir du soutien ou d’en donner, le sergent Lorne Ford, membre de l’équipe canadienne des Jeux Invictus 2017, est toujours à la hauteur.

En fait, il sait depuis très longtemps ce que représente le soutien. « Mon grand frère est très important pour moi, dit-il au sujet de son mentor de l’association Grands Frères Grandes Sœurs du Canada. Je le considère comme mon père. Il m’a aidé à devenir l’homme que je suis aujourd’hui! Nous nous sommes rencontrés quand j’avais neuf ans, et nous nous parlons encore régulièrement. »

Lorne, actuellement officier d’embarquement de l’unité de l’Armée canadienne à Edmonton, en Alberta, a été blessé en Afghanistan en avril 2002, lorsqu’un pilote de chasse américain a lancé par erreur une bombe à guidage laser de 225 kg sur une section de la Compagnie A du 3e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry. Quatre soldats canadiens ont alors été tués, et huit autres, dont Lorne, ont été blessés.

« J’ai perdu mon œil droit, et les nerfs de ma jambe gauche ont été gravement endommagés. Je boîte, car j’ai une flexion plantaire très limitée. J’ai aussi perdu un peu de chair à l’arrière de la jambe gauche, au-dessus du genou. Mais, tout va bien. Il y a toujours pire », explique Lorne.

Lorne est reconnaissant envers les Forces armées canadiennes, qui l’ont soutenu pendant son rétablissement et qui lui ont donné la possibilité de rester un soldat de carrière. Alors qu’il dirigeait des soldats au combat, il gère à présent l’acquisition et le transport des véhicules et du fret.

« Je ressens encore le désir de servir en tant que soldat. C’est donc dur de réaliser que je ne peux plus faire ce dont j’étais autrefois capable. Je peux toutefois exceller à d’autres choses », s’exclame-t-il.

Récemment, Lorne a de nouveau demandé du soutien, cette fois-ci par l’intermédiaire d’un programme des Forces armées canadiennes appelé Sans limites. Le programme Sans limites aide les militaires actifs et les vétérans à vaincre une blessure ou une maladie physique ou mentale grâce à l’activité physique et au sport. Il n’en fallait pas plus pour que Lorne devienne l’un des 90 athlètes de l’équipe canadienne participant aux Jeux Invictus qui auront lieu à Toronto du 23 au 30 septembre 2017.

Son Altesse Royale le prince Harry a lancé les Jeux Invictus, compétition internationale pour les militaires, après avoir constaté la nécessité d’offrir un soutien aux soldats qui avaient servi dans l’Armée et subi une blessure ou une maladie qui avait changé leur vie.

Pratiquant actuellement l’aviron intérieur et le rugby en fauteuil roulant, Lorne comprend l’importance des Jeux Invictus pour lui-même et les autres militaires malades et blessés.

« Grâce aux Jeux, les Canadiens pourront voir tout ce que les soldats blessés peuvent accomplir. Ils verront que ces derniers peuvent surmonter des blessures terribles. Je ne dirai jamais assez combien le sport, par l’intermédiaire de Sans limites et des Jeux Invictus, aide les soldats. »

Depuis sa création en 2007, le programme Sans limites a donné plus de 5 millions de dollars qui ont aidé plus de 3 200 militaires malades et blessés à obtenir de l’équipement sportif ou du matériel récréatif et à recevoir une formation donnée par des instructeurs de renommée mondiale. Il soutient leur participation à un vaste éventail d’activités structurées, qu’il s’agisse de ski alpin, de pêche ou de voyages d’aventure. Ce programme a également envoyé des équipes aux Jeux Invictus de Londres (2014) et d’Orlando (2016).

Pour obtenir plus de renseignements, consultez le site Web de l’Équipe Canada aux Jeux Invictus – Toronto 2017.

Date de modification :