Soixante secondes avec …

Sherry Romanado, Secrétaire parlementaire, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense et l’Adjudant-chef Colleen Halpin, L’adjuc du groupe du Vice-chef d'état-major de la Défense (VCEMD)

Étiquettes : |

Transcription

Sherry Romanado, Secrétaire parlementaire, ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense et l’Adjudant-chef Colleen Halpin, L’adjuc du groupe du Vice-chef d’état-major de la Défense (VCEMD)

Mme Sherry Romanado : Nous suivons bien les commandements, n’est-ce pas?

Adjuc Colleen Halpin : Oui, nous les suivons.

  1. Adjuc Colleen Halpin : Première question : à votre avis, les femmes ont-elles brisé le plafond de verre, ou encore, doit-on toujours apporter d’autres améliorations?

Absolument. Toutes sortes de femmes ont brisé des plafonds de tout genre; nous sommes assez compliquées. Cependant, il y a toujours beaucoup d’autres améliorations à apporter.

  1. MmeSherry Romanado : En tant que femme, quel événement de l’histoire vous a-t-il le plus marquée?

Sans aucun doute, c’est le droit d’une femme de voter au Canada. Pour moi, c’est celui-là, hors de doute.

Adjuc Colleen Halpin : Outre ma naissance, je dois dire moi aussi que c’est la reconnaissance des femmes comme des « personnes » au sens de la loi. Je pense que c’est un événement très important, en 1929.

  1. Adjuc Colleen Halpin : D’après vous, quelle est la meilleure façon de faire tomber les barrières que doivent affronter les femmes du domaine de la défense et de la sécurité?

Tout comme la dernière question, il faut foncer, aller de l’avant et ne pas faire d’excuses. Allez-y, faites ce que vous avez à faire, montrez-leur ce que vous pouvez faire et le reste coulera de source.

Mme Sherry Romanado : Je suis totalement d’accord. Il ne faut jamais accepter un refus.

  1. Adjuc Colleen Halpin : Pourquoi importe-t-il de reconnaître et de découvrir l’histoire des femmes?

Eh bien, je pense que si nous ne nous souvenons pas des choses que nous avons faites, nous risquons d’oublier qui nous sommes. Et je pense que nous devons continuer d’aller de l’avant. Nous n’aimons pas parler de nous-mêmes, car nous sommes très modestes. Nous devons toutefois le faire, car de jeunes femmes nous admirent. Ces dernières doivent constater ce qu’elles peuvent faire et se voir en nous.

5. Mme Sherry Romanado : Une femme qui m’inspire, à l’heure actuelle, je dois dire, c’est l’un de mes mentors, Heather Munroe-Blum, qui a été principale et vice-chancelière de l’Université McGill. C’est elle qui m’a convaincue que l’horizon n’a pas de fin; j’ai donc repris

Date de modification :