Le groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie accueille un nouveau commandant

Des militaires se tiennent en demi-cercle alors que des représentants militaires signent des documents à une table sur une scène.
Riga, Lettonie. Le 15 janvier 2018 – (de gauche à droite) Le lieutenant-colonel Wade Rutland, commandant sortant du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie; le colonel Josh Major, commandant de la Force opérationnelle en Lettonie; le colonel Ilmars Lejinš, commandant de la brigade d’infanterie mécanisée lettone; et le lieutenant-colonel Sean French, commandant entrant du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, signent les parchemins durant la cérémonie de passation de commandement du groupement tactique au centre culturel Ādaži près de Riga, en Lettonie. (Photo : Sergent Bernie Kuhn, Force opérationnelle en Lettonie)

Étiquettes :

Rédigé par : Affaires publiques du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie

Des militaires de huit pays ont pris part à une cérémonie le 15 janvier 2018, au centre culturel Ādaži près de Riga, en Lettonie. La cérémonie soulignait la passation du commandement du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie dirigé par le Canada.

Durant la cérémonie, le commandement du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN est passé du lieutenant-colonel Wade Rutland au lieutenant-colonel Sean French. Le Major-général William Seymour, chef d’état-major (Opérations), du Commandement des opérations interarmées du Canada a présenté la cérémonie. Le ministère de la défense letton, Raimonds Bergmanis, et le sous-chef d’état-major en appui des forces armées lettones, Brigādes Ģenerālis Imants Ziediņš, ont également participé à la cérémonie.

« Je suis fier de ce groupement tactique et de tout ce qui a été accompli en Lettonie au cours des sept derniers mois, » indique le lieutenant-colonel Rutland. « Les efforts considérables déployés par tous les pays participants et nos partenaires lettons ont jeté les bases assurant le succès des prochaines rotations et le maintien de la paix et de la sécurité établies dans la région. »

« Je tiens à remercier les militaires de ce groupement tactique pour leur engagement et les membres des forces armées lettones pour leur professionnalisme, leur hospitalité et leur patience durant l’intégration à la brigade d’infanterie mécanisée lettone au cours de cette première rotation, » ajoute-t-il.

L’événement souligne également la fin de la première rotation des troupes du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN déployées en Lettonie. Il existe trois autres groupements tactiques semblables en Estonie, en Lituanie et en Pologne. Ensemble, ils démontrent la solidarité, la détermination et la capacité de l’OTAN à défendre l’alliance en cas d’agression. Dans le cadre de la posture de l’alliance, ces mesures sont de nature défensive, proportionnées et conformes à nos engagements internationaux, en plus de faire état de notre respect envers l’architecture de sécurité fondée sur les règlements qu’utilise l’Europe.

« Je suis fier de prendre aujourd’hui le commandement du groupement tactique multinational de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, » déclare le lieutenant-colonel French. « Il s’agit d’une excellente occasion pour les alliés du groupement tactique de poursuivre l’entraînement et le travail avec les forces armées lettones, démontrant ainsi notre détermination et notre engagement collectif. »

La majorité des 450 militaires canadiens qui remplacent les membres de la rotation actuellement déployés en Lettonie proviennent du 2e Bataillon, The Royal Canadian Regiment, basé à Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

En juin 2017, le Canada a assumé un rôle de leadership à titre d’un des quatre pays–cadres, commandant un solide groupement tactique multinational en rotation de l’OTAN en Lettonie. Le groupement tactique est intégré à la brigade d’infanterie mécanisée lettone. Les trois autres pays-cadres sont le Royaume-Uni, l’Allemagne et les États-Unis. Ils dirigent des groupements tactiques en Estonie, en Lituanie et en Pologne, respectivement.

La Slovaquie et la République tchèque déploieront des militaires dans le cadre du groupement tactique de la présence avancée renforcée en Lettonie plus tard au cours de 2018, contribuant à la diversité des huit pays participants au groupe, soit le Canada, l’Albanie, la Slovaquie, la Slovénie, la République Tchèque, la Pologne, l’Italie et l’Espagne.

Depuis 2014, le Canada a participé activement, aux côtés de ses alliés de l’OTAN à l’établissement de mesures pour maintenir la sécurité et la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est. Ces mesures comprennent les partenariats, l’entraînement, les exercices et d’autres tâches opérationnelles.

Le Canada a une très bonne relation avec la Lettonie. Le Canada a été le premier pays du G7 à reconnaître la restauration de l’indépendance de la Lettonie en 1991 et un des premiers pays à ratifier l’adhésion de la Lettonie à l’OTAN en 2004.

Galerie d'images

  • Des militaires se tiennent en demi-cercle alors que des représentants militaires signent des documents à une table sur une scène.

  • Riga, Lettonie. Le 15 janvier 2018 – (de gauche à droite) Le lieutenant-colonel Wade Rutland, commandant sortant du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie; le colonel Josh Major, commandant de la Force opérationnelle en Lettonie; le colonel Ilmars Lejinš, commandant de la brigade d’infanterie mécanisée lettone; et le lieutenant-colonel Sean French,  commandant entrant du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, signent les parchemins durant la cérémonie de passation de commandement du groupement tactique au centre culturel Ādaži près de Riga, en Lettonie. (Photo : Sergent Bernie Kuhn, Force opérationnelle en Lettonie)Riga, Lettonie. Le 15 janvier 2018 – (de gauche à droite) Le lieutenant-colonel Wade Rutland, commandant sortant du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie; le colonel Josh Major, commandant de la Force opérationnelle en Lettonie; le colonel Ilmars Lejinš, commandant de la brigade d’infanterie mécanisée lettone; et le lieutenant-colonel Sean French, commandant entrant du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, signent les parchemins durant la cérémonie de passation de commandement du groupement tactique au centre culturel Ādaži près de Riga, en Lettonie. (Photo : Sergent Bernie Kuhn, Force opérationnelle en Lettonie)
  • Un groupe de militaire salue.

  • Riga, Lettonie. Le 15 janvier 2018 – Le lieutenant-colonel Sean French, commandant entrant du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, salue durant l’hymne de l’OTAN, à la cérémonie de passation de commandement pour le groupement tactique multinational dirigé par le Canada au centre culturel Ādaži près de Riga, en Lettonie. (Photo : Sergent Bernie Kuhn, Force opérationnelle en Lettonie)Riga, Lettonie. Le 15 janvier 2018 – Le lieutenant-colonel Sean French, commandant entrant du groupement tactique de la présence avancée renforcée de l’OTAN en Lettonie, salue durant l’hymne de l’OTAN, à la cérémonie de passation de commandement pour le groupement tactique multinational dirigé par le Canada au centre culturel Ādaži près de Riga, en Lettonie. (Photo : Sergent Bernie Kuhn, Force opérationnelle en Lettonie)
Date de modification :