Avances de salaire d’urgence, paiements prioritaires et réclamations de frais remboursables

Étiquettes : |

Le MDN ne ménage aucun effort pour remédier aux problèmes liés à la paye. Si vous faites face à des retards dans le traitement de votre salaire de base, d’une affectation intérimaire, d’indemnités, d’heures supplémentaires, de services supplémentaires, de promotions ou de changements liés à l’échelon de rémunération, sachez que des mesures ont été prises pour vous aider jusqu’à ce que votre problème en matière de rémunération soit réglé.

Les employés qui ne reçoivent pas leur salaire de base ont droit à une avance de salaire d’urgence (Intranet). Si vous avez besoin d’une avance de salaire, votre gestionnaire détenant le pouvoir délégué en vertu de l’article 34 présentera au Centre des services de paye une demande d’intervention de paye pour qu’une avance de salaire vous soit accordée par l’intermédiaire de la source fiable du MDN (Intranet). Le Centre des services de paye doit communiquer avec vous dans un délai de 72 heures après l’envoi de la demande. Sinon, veuillez communiquer avec l’Unité nationale de soutien en rémunération civile.

Les employés ont droit à un paiement prioritaire (Intranet) si un montant non lié au salaire de base leur est dû. Les paiements prioritaires peuvent représenter jusqu’à 60 % de la somme qui leur est due. On rappelle aux gestionnaires que les employés n’ont pas besoin de démontrer leurs difficultés financières. Les gestionnaires doivent être prêts à aider les employés et à leur offrir du soutien au cours du processus de demande de paiement prioritaire. Les employés avec qui personne n’a communiqué pour discuter du paiement prioritaire dans les 72 heures suivant l’envoi de leur demande doivent communiquer avec le Bureau central de comptabilité ministérielle.

Les employés qui ont engagé des dépenses personnelles en raison de Phénix peuvent présenter une réclamation de frais remboursables (Intranet).

N’oubliez pas, si vous éprouvez un problème de paye, signalez-le à votre gestionnaire et remplissez le formulaire de rétroaction du Centre des services de paye. Si on ne traite pas votre problème dans un délai de 21 jours, communiquez avec l’Unité nationale de soutien en rémunération civile. Assurez-vous d’inclure votre CIDP, vos numéros de cas de l’application Suivre monCAS et des renseignements sur votre situation.

Date de modification :