D’un point de vue éthique, que feriez-vous? Soutien émotionnel et charge de travail

Étiquettes : |

Mark est un employé nommé pour une période indéterminée qui travaille à temps plein depuis huit ans au sein de la même section. Son épouse, Claudette, souffre d’un cancer progressif. Elle doit suivre, depuis trois ans, des traitements par intermittence qui peuvent prolonger sa vie.

Mark est très reconnaissant de la souplesse dont fait preuve son employeur, qui lui a permis d’utiliser diverses mesures de congés afin d’aider Claudette.

Cependant, Mark affiche maintenant un solde négatif croissant de congés payés disponibles. Malgré cela, il désire fortement continuer à travailler pour soutenir ses collègues et rapporter un revenu dont il a besoin, puisque Claudette n’est plus en mesure de travailler.

Mark vient travailler régulièrement et, de toute évidence, il vit des périodes de stress important. Il passe un temps considérable à discuter avec ses collègues, ce qui le réconforte beaucoup.

Mike, un des employés de sa section, a rencontré le gestionnaire pour exprimer ses inquiétudes de façon confidentielle. Il ressent qu’en raison du soutien émotionnel que l’on fournit à Mark, un ou deux employés (dont lui-même) portent une part disproportionnée de la charge de travail. Il croit que la situation doit changer.

En tant que gestionnaire, que feriez-vous?

Faites-nous parvenir votre rétroaction, ainsi que vos suggestions pour les scénarios futurs.

Date de modification :