L’Aviation royale canadienne accueille un nouveau commandant

Trois hommes vêtus des uniformes militaires sont assis derrière une table recouverte d’un tissu à tartan sur laquelle se trouvent des documents.
Le 4 mai 2018, à Ottawa, a eu lieu la passation du commandement de l’ARC. Dans la photo ci-dessus, on voit le lieutenant-général Mike Hood (à droite), commandant sortant, le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la défense, qui a présidé la cérémonie, et le lieutenant-général Al Meinzinger (à gauche), nouveau commandant. PHOTO : Caporal Alana Morin, FA03-2018-0040-002

Étiquettes : |

Aviation royale canadienne

Lors d’une cérémonie tenue le 4 mai 2018, à Ottawa, on a procédé à la passation du commandement de l’Aviation royale canadienne (ARC).

Le lieutenant-général Al Meinzinger a relevé le lieutenant-général Mike Hood à titre de commandant de l’ARC lors d’une cérémonie au Musée de l’aviation et de l’espace du Canada, à Ottawa, présidée par le général Jonathan Vance, chef d’état-major de la défense.

« C’est avec grand honneur que j’accepte le commandement de l’Aviation royale canadienne du lieutenant-général Hood, qui a dirigé l’ARC et servi son pays avec passion et dévouement, tout en faisant preuve de vision, a dit le lieutenant-général Al Meinzinger. C’est un privilège et une fierté pour moi de diriger le personnel de cette remarquable organisation nationale. Toutefois, j’assume ce commandement en sachant que nous avons encore beaucoup de travail à accomplir et que les gens, les politiques, les programmes et la posture seront nos points d’ancrage à l’avenir. »

Le lieutenant-général Al Meinzinger s’est joint aux Forces armées canadiennes en 1985. En 2006, il a assumé le commandement du 403Escadron d’entraînement opérationnel d’hélicoptères. En 2011, il a été déployé à Kandahar, en Afghanistan, où il a commandé l’Escadre aérienne de la Force opérationnelle interarmées canadienne en Afghanistan, supervisant la dernière étape du soutien de l’escadre aérienne aux opérations de combat. En juillet 2013, il a pris le commandement du Collège militaire royal du Canada à Kingston, en Ontario. En mai 2015, au moment de sa promotion au grade de major-général, il a assumé la fonction de commandant adjoint de l’Aviation royale canadienne. En mars 2017, il est devenu directeur de l’état-major, État-major interarmées stratégique. Il a accédé à son grade actuel le 20 avril 2018.

« Je souhaite remercier le lieutenant-général Hood du leadership exceptionnel dont il a fait preuve tout au long de sa très remarquable carrière, a dit le général Vance. Obtenir un commandement nécessite des années de travail acharné et de dévouement, une éthique de travail qui a transparu pendant son mandat. Les efforts déployés par le lieutenant-général Hood permettront à l’Aviation royale canadienne d’être en mesure de surmonter les difficultés opérationnelles qui se présenteront à elle pendant encore de nombreuses années. Je suis convaincu que, en confiant le commandement au lieutenant-général Meinzinger, le même niveau d’excellence se maintiendra. Je suis également convaincu que le lieutenant-général Meinzinger commandera l’ARC avec compétence et dévouement au cours des années à venir. »

L’ARC fournit aux Forces armées canadiennes des capacités en matière de puissance aérienne pertinentes, souples et efficaces afin de surmonter les difficultés d’aujourd’hui et de demain sur le plan de la défense. Le commandant de l’ARC voit à ce qu’un personnel qualifié ayant l’équipement et le soutien nécessaires soit prêt à mener des opérations aériennes au pays, en Amérique du Nord ou à l’étranger lorsque le gouvernement du Canada en fait la demande. L’ARC apporte un soutien à des organisations comme la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne, le Commandement des opérations interarmées du Canada, le NORAD, l’OTAN et les Nations Unies.
L’ARC se compose de 13 escadres, ainsi que d’autres installations situées partout au pays. Les escadres mènent les opérations et l’entraînement de la Force aérienne sous la direction des commandants des 1re et 2e Divisions aériennes du Canada (et de la Région canadienne du NORAD). En plus des 1re et 2e Divisions aériennes du Canada, le Centre de guerre aérospatiale de l’ARC est récemment devenu le troisième pilier de l’organisation de l’ARC, menant les initiatives de changement et favorisant l’innovation et la transformation.

L’ARC compte environ 12 000 militaires de la Force régulière et 2100 militaires de la Réserve aérienne (Première réserve et officiers du Cadre des instructeurs de cadets). De plus, quelque 1500 fonctionnaires civils font partie de l’organisation de l’ARC.

Galerie d'images

  • Trois hommes vêtus des uniformes militaires sont assis derrière une table recouverte d’un tissu à tartan sur laquelle se trouvent des documents.
  • Un homme vêtu d'un uniforme militaire parle dans un micro.
  • Des militaires.
  • Deux hommes se serrent la main.
  • Deux hommes se serrent la main.
Date de modification :