Les forces militaires se préparent en vue du RIMPAC 2018

NCSM Vancouver
Le NCSM Vancouver est l’un des navires de guerre qui participent à l’exercice RIMPAC 2018.

Étiquettes : | | | |

Plus de 1 000 marins, militaires et aviateurs canadiens participeront à l’exercice Rim of the Pacific (RIMPAC). Le plus important exercice maritime international se déroule du 27 juin au 2 août 2018 dans l’archipel hawaïen et le Sud de la Californie.

Pendant le RIMPAC, les forces mettront en pratique une vaste gamme de capacités, depuis les secours en cas de catastrophe, jusqu’aux opérations de sécurité maritime, en passant par les opérations de guerre complexes.

Le Canada, à l’instar de l’Australie et des États-Unis, a participé à tous les RIMPAC depuis la création de l’exercice en 1971.

« La participation continue des Forces armées canadiennes (FAC) renforce l’engagement du Canada à l’égard du resserrement des partenariats et de la sécurité dans la région de l’Asie-Pacifique », a souligné le contre-amiral Bob Auchterlonie, commandant de la Force opérationnelle interarmées du RIMPAC. « Le RIMPAC présente un environnement multinational complexe et stimulant dans lequel les membres des Forces armées canadiennes peuvent perfectionner leurs compétences. Nos militaires représenteront fièrement le Canada, en étant des leaders parmi nos alliés. »

La Marine royale canadienne envoie plus de 675 marins. Deux frégates, les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Ottawa et Vancouver, ainsi que le pétrolier ravitailleur d’escadre provisoire, le NM Asterix, ont été déployés à Hawaï, tandis que deux navires de défense côtière, les NCSM Yellowknife et Whitehorse, seront affectés au large des côtes du Sud de la Californie.

Près de 170 militaires de l’Armée canadienne se trouvent au Camp Pendleton, dans le Sud de la Californie, y compris un groupe-compagnie d’infanterie débarquée du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment

L’Aviation royale canadienne envoie près de 45 membres ainsi qu’un aéronef de patrouille maritime CP-140 et un centre de soutien de mission mobile.

D’autres membres des FAC exercent diverses fonctions d’état-major de la coalition à l’appui de l’exercice. Une équipe nationale de soutien et de commandement est également sur place pour fournir du soutien opérationnel, logistique et administratif continu aux éléments déployés.

Date de modification :