Le 402e Escadron honore un ancien combattant de Dieppe

A group of people, two are saluting.
Le major Darren Michaud, commandant par intérim du 402e Escadron, salue Elmer Cole, ancien combattant du raid de 1942 contre Dieppe, à son arrivée à la 17e Escadre Winnipeg, au Manitoba. M. Cole a visité le 402e Escadron et s’est vu remettre un drapeau du 402e Escadron signé par tous les militaires de l’unité le 17 août 2018. Le 402e Escadron a combattu dans les airs au-dessus de Dieppe pendant le raid. PHOTO : Sergent Daren Kraus, FW2018-0023-02

Étiquettes : | | | | |

Par Martin Zeilig

Pour Clarizza Cole, voir son grand-père, Elmer Cole, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, faire l’objet d’un hommage le 17 août 2018 par le 402e Escadron à Winnipeg s’est révélé une expérience « extraordinaire ».

« Son optimisme en fait le meilleur exemple qui soit pour nous », a-t-elle déclaré.

On a invité M. Cole à la 17e Escadre à Winnipeg, au Manitoba, en vue d’une présentation et d’une visite en l’honneur de son histoire commune avec le 402e Escadron de l’Aviation royale canadienne. M. Cole, âgé de 98 ans, et l’escadron ont participé au raid historique de Dieppe il y a soixante-seize ans. Au cours de la bataille, M. Cole, chauffeur-mécanicien du First Calgary Tank Regiment, a débarqué sur la plage pendant que les avions du 402e Escadron combattaient dans le ciel.

« [M. Cole] se souvient d’avoir vu des Spitfire du 402e Escadron voler au-dessus de lui à Dieppe et il a demandé s’il était possible de faire une visite ici, a dit le major Darren Michaud, commandant par intérim du 402e Escadron, à CBC Manitoba. Dans la mesure où nous célébrons le 76e anniversaire [du raid de Dieppe], nous avons pensé que ce serait une excellente occasion d’honorer un des rares anciens combattants survivants [de la Seconde Guerre mondiale] ».

Pour marquer cet événement spécial, on a transporté M. Cole de son domicile de Brandon à l’aéroport de Brandon dans une Chevrolet de 1941 prêtée par le Musée du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth, également situé à Brandon. L’ancien combattant s’est ensuite rendu à Winnipeg à bord d’un Dash-8, l’avion utilisé actuellement par le 402e Escadron pour former les opérateurs de systèmes de combat aérien et les opérateurs de détecteurs électroniques aéroportés.

À Winnipeg, le colonel Eric Charron, commandant de la 17e Escadre, le major Michaud et l’adjudant-chef Jerome Rossignol, adjudant-chef de la 17e Escadre, ont accueilli M. Cole et les membres de sa famille, y compris deux arrière-arrière-petites-filles.

Pendant la courte cérémonie, le major Michaud a remis à M. Cole un drapeau d’escadron signé par tous les militaires de l’unité. M. Cole s’est également vu remettre un cadre contenant une photo du Dash-8 et une médaille d’escadron portant le numéro 120, soit celui d’un avion de chasse Mustang 5B qui vole toujours aujourd’hui, un type de chasseur utilisé par le 402e Escadron.

Après le déjeuner, M. Cole et les membres de sa famille ont visité les installations d’entraînement du 402e Escadron.

Une biographie de M. Cole indique qu’il est né à Roche Percée, en Saskatchewan, le 22 décembre 1919. Il a commencé à travailler à l’âge de 15 ans, quittant l’école après sa huitième année. En 1940, il s’est joint à l’unité d’infanterie du South Saskatchewan Regiment et a reçu son instruction élémentaire à Winnipeg. En février 1941, il est retourné à Brandon, au Manitoba, pour suivre une formation en mécanique, après quoi il a été affecté au Calgary Regiment, un régiment blindé, en tant que cavalier à bord de chars Churchill (le King’s Own Calgary Regiment actuel [CBRC]). Cole s’est ensuite rendu en Angleterre pour y suivre une formation complémentaire jusqu’au 19 août 1942, date du raid de Dieppe. Il a combattu aux côtés de milliers de soldats canadiens, jusqu’à ce qu’il soit fait prisonnier. Son incarcération a duré trois ans, jusqu’en 1945, à la fin de la guerre.

L’opération Jubilee, nom donné au raid de Dieppe, constituait le premier combat de l’armée canadienne dans le théâtre d’opérations en Europe. Elle était destinée à tester la capacité des Alliés de lancer des assauts amphibies contre la « Forteresse Europe » d’Adolf Hitler.

Le raid s’est révélé un désastre : plus de 900 soldats canadiens ont perdu la vie et des milliers d’autres ont subi des blessures ou ont été faits prisonniers. Le sacrifice des Canadiens à Dieppe n’est jamais passé à l’oubli.

« M. Cole et son régiment, en somme, tous les hommes présents à Dieppe, sont des exemples pour les Forces armées canadiennes, qui doivent aujourd’hui suivre la même voie », a affirmé le major Michaud dans son allocution de bienvenue. « Il est très important de garder cela à l’esprit, car il est facile de dire que nous ne sommes qu’un escadron d’entraînement. Nous formons cependant des aviateurs et des aviatrices destinés à soutenir des opérations très similaires à celles que M. Cole a vécues. Il s’agit d’un effort continu et nous devons nous montrer à la hauteur de ce qu’a accompli M. Cole il y a 76 ans. »

« Je suis très honoré d’être ici pour commémorer les camarades tombés au combat sur la plage », a déclaré M. Cole au cours de sa brève allocution. « Neuf cents d’entre eux sont morts ce jour-là. Je veux que leurs femmes et leurs enfants sachent qu’on ne les oublie pas. »

« Ce que la Force aérienne a fait pour moi, m’inviter et me faire venir ici en avion, est merveilleux, a-t-il ajouté. Je ne dormirai pas pendant une semaine en y pensant. »

Martin Zeilig est journaliste au Voxair, journal de la 17e Escadre, dans lequel l’article ci-dessus a d’abord paru.

LIENS CONNEXES

L’Aviation royale canadienne 

Le 402e Escadron « Ville de Winnipeg » 

Le métier d’officier des systèmes de combat aérien (Postulez dès aujourd’hui!) 

Le métier d’opérateur de détecteurs électroniques aéroportés (Postulez dès aujourd’hui!)  

Le CT-142 Dash-8 

The King’s Own Calgary Regiment (RCAC) 

The South Saskatchewan Regiment

Galerie d'images

  • A group of people, two are saluting.

  • Le major Darren Michaud, commandant par intérim du 402e Escadron, salue Elmer Cole, ancien combattant du raid de 1942 contre Dieppe, à son arrivée à la 17e Escadre Winnipeg, au Manitoba. M. Cole a visité le 402e Escadron et s’est vu remettre un drapeau du 402e Escadron signé par tous les militaires de l’unité le 17 août 2018. Le 402e Escadron a combattu dans les airs au-dessus de Dieppe pendant le raid. PHOTO : Sergent Daren Kraus, FW2018-0023-02
    Le major Darren Michaud, commandant par intérim du 402e Escadron, salue Elmer Cole, ancien combattant du raid de 1942 contre Dieppe, à son arrivée à la 17e Escadre Winnipeg, au Manitoba. M. Cole a visité le 402e Escadron et s’est vu remettre un drapeau du 402e Escadron signé par tous les militaires de l’unité le 17 août 2018. Le 402e Escadron a combattu dans les airs au-dessus de Dieppe pendant le raid. PHOTO : Sergent Daren Kraus, FW2018-0023-02
  • Vintage portrait photo of a man wearing a military beret.

  • Une photo d’Elmer Cole, fait prisonnier pendant le raid de Dieppe en août 1942. PHOTO : Fournie par Elmer Cole
    Une photo d’Elmer Cole, fait prisonnier pendant le raid de Dieppe en août 1942. PHOTO : Fournie par Elmer Cole
  • Three men walk away from an aircraft.

  • Elmer Cole (à gauche), ancien combattant du raid de Dieppe, le major Darren Michaud, commandant par intérim du 402e Escadron, et l’adjudant-maître Chris Culligan, adjudant par intérim du 402e Escadron, s'éloignent du CT-142 Dash 8 qui a transporté M. Cole à la 17e Escadre Winnipeg le 17 août 2018. PHOTO : Sergent Daren Kraus, FW2018-0023-03
    Elmer Cole (à gauche), ancien combattant du raid de Dieppe, le major Darren Michaud, commandant par intérim du 402e Escadron, et l’adjudant-maître Chris Culligan, adjudant par intérim du 402e Escadron, s'éloignent du CT-142 Dash 8 qui a transporté M. Cole à la 17e Escadre Winnipeg le 17 août 2018. PHOTO : Sergent Daren Kraus, FW2018-0023-03
  • Three men hold a large flag.

  • Le 17 août 2018, le colonel Eric Charron (à droite), commandant de la 17e Escadre Winnipeg, et le major Darren Michaud (au centre), commandant par intérim du 402e Escadron, remettent à Elmer Cole, ancien combattant de Dieppe, un drapeau d’escadron signé par les militaires de l’unité. M. Cole et les militaires du 402e Escadron de l’époque de la guerre ont combattu pendant le raid de Dieppe. PHOTO : Sergent Daren Kraus, FW2018-0023-06
    Le 17 août 2018, le colonel Eric Charron (à droite), commandant de la 17e Escadre Winnipeg, et le major Darren Michaud (au centre), commandant par intérim du 402e Escadron, remettent à Elmer Cole, ancien combattant de Dieppe, un drapeau d’escadron signé par les militaires de l’unité. M. Cole et les militaires du 402e Escadron de l’époque de la guerre ont combattu pendant le raid de Dieppe. PHOTO : Sergent Daren Kraus, FW2018-0023-06
  • A large group of people stand in rows in front of an aircraft.

  • Elmer Cole (près du centre du groupe), ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, se trouve en compagnie des militaires du 402e Escadron afin de célébrer leur histoire commune lors du raid de Dieppe. M. Cole a visité l’escadron basé à la 17e Escadre Winnipeg le 17 août 2018. PHOTO : Caporal Darryl Hepner, WG2018-0387-002
    Elmer Cole (près du centre du groupe), ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, se trouve en compagnie des militaires du 402e Escadron afin de célébrer leur histoire commune lors du raid de Dieppe. M. Cole a visité l’escadron basé à la 17e Escadre Winnipeg le 17 août 2018. PHOTO : Caporal Darryl Hepner, WG2018-0387-002
  • A vintage sedan parked in front of an aircraft hangar.

  • Elmer Cole arrive à l’aéroport de Brandon dans une voiture d’état-major Chevrolet de 1941, prêtée par le Musée du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth de Brandon. Il s’est ensuite rendu à Winnipeg à bord d’un Dash-8, l’avion utilisé actuellement par le 402e Escadron pour former les opérateurs de systèmes de combat aérien et les opérateurs de détecteurs électroniques aéroportés. M. Cole s’est rendu en avion aux installations du 402e Escadron, à Winnipeg, pour célébrer l’anniversaire du raid de Dieppe en compagnie du personnel de l’escadron. PHOTO : Caporal Darryl Hepner, WG2018-0387-009
    Elmer Cole arrive à l’aéroport de Brandon dans une voiture d’état-major Chevrolet de 1941, prêtée par le Musée du Programme d’entraînement aérien du Commonwealth de Brandon. Il s’est ensuite rendu à Winnipeg à bord d’un Dash-8, l’avion utilisé actuellement par le 402e Escadron pour former les opérateurs de systèmes de combat aérien et les opérateurs de détecteurs électroniques aéroportés. M. Cole s’est rendu en avion aux installations du 402e Escadron, à Winnipeg, pour célébrer l’anniversaire du raid de Dieppe en compagnie du personnel de l’escadron. PHOTO : Caporal Darryl Hepner, WG2018-0387-009
  • A blue flag with words written on it and a crest showing a bear in the centre.

  • L’étendard du 402e Escadron, son drapeau consacré, porte l’inscription « Dieppe » en l’honneur du service de l’unité pendant le raid de Dieppe le 19 août 1942. Les autres inscriptions au drapeau de l’escadron sont : Défense de la Grande-Bretagne (1941-1944), Manche et Mer du Nord (1941-1944), Forteresse d’Europe (1941-1944), France et Allemagne (1944-1945), Normandie (1944), Arnhem, Rhin. L’insigne de l’escadron au centre de l’étendard représente un totem de grizzly qui se dresse sur ses pattes arrières sous lequel figure la devise de l’escadron, « We Stand on Guard » (Nous montons la garde). IMAGE : MDN
    L’étendard du 402e Escadron, son drapeau consacré, porte l’inscription « Dieppe » en l’honneur du service de l’unité pendant le raid de Dieppe le 19 août 1942. Les autres inscriptions au drapeau de l’escadron sont : Défense de la Grande-Bretagne (1941-1944), Manche et Mer du Nord (1941-1944), Forteresse d’Europe (1941-1944), France et Allemagne (1944-1945), Normandie (1944), Arnhem, Rhin. L’insigne de l’escadron au centre de l’étendard représente un totem de grizzly qui se dresse sur ses pattes arrières sous lequel figure la devise de l’escadron, « We Stand on Guard » (Nous montons la garde). IMAGE : MDN
Date de modification :