L’entraînement médical au combat de l’Op UNIFIER : travailler à sauver des vies en Ukraine

Une femme installe une ligne intraveineuse dans le bras d’un homme alors qu’il gît sur le sol.
L’instructeur principal des soins médicaux au combat de l’Op UNIFIER, le Sergent Norman Vanderweil, se porte volontaire pour être la victime lors d’un entraînement « Soins sous des tirs ennemis ». Les étudiants effectuent des tâches médicales de base après avoir couru brièvement tout en portant leur équipement militaire pour tester s’ils se rappellent des procédures et mettre en pratique leur capacité à prodiguer des soins dans des situations tendues, le 7 septembre 2018.

Étiquettes :

Rédigé par : Sergent Norman Vanderwiel, instructeur-chef des soins médicaux de combat, Opération UNIFIER

L’équipe d’entraînement médical au combat de l’Opération UNIFIER collabore avec le personnel et les instructeurs des Forces armées ukrainiennes (FAU) depuis le début de la mission en 2015. L’importance de cet entraînement a été prise en considération en 2017 lorsque les FAU ont établi la Direction médicale militaire centrale à Kyiv, ainsi que le 205e Centre d’entraînement médical tactique (CEMT) à Desna. Les membres du personnel d’instruction médicale de l’Opération UNIFIER ont eu un rôle clé à jouer dans l’établissement de ces deux groupes. Ils contribuent également à la formation pratique en premiers soins que reçoivent les militaires avant la rotation dans la zone d’opération des forces interarmées.

Pour les membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui travaillent dans le volet de formation médicale de l’Opération UNIFIER, l’importance de leur instruction est très réelle. « J’ai entendu des histoires qui font réfléchir de la part des étudiants des FAU qui commencent leur entraînement, » déclare le Sergent Norman Vanderwiel, instructeur principal de l’équipe d’entraînement médical au combat à Desna. « Plusieurs d’entre eux souhaitent suivre cette formation parce qu’ils ne veulent pas voir un de leurs amis mourir. » Les membres de son équipe sont responsables de l’encadrement des instructeurs ukrainiens qui offrent l’entraînement médical au combat.

L’instruction offerte au 205e CEMT aide les militaires ukrainiens au front à sauver des vies. Elle leur donne les connaissances et la formation nécessaires pour administrer les premiers soins, ainsi que d’autres techniques cruciales qui peuvent permettre aux personnes avec des blessures mineures de rester à leur poste ou d’augmenter le taux de survie de celles qui ont des blessures plus graves et qui doivent recevoir des soins médicaux hors du terrain.

Le modèle d’entraînement au 205e CEMT est basé sur le programme américain 68W; la spécialisation américaine des soins médicaux de combat a été modifiée pour répondre aux besoins des FAU. Les instructeurs ukrainiens qui ont suivi l’instruction ont hâte de former d’autres personnes et ont offert de rester pour aider au développement du centre d’instruction. L’encadrement que le personnel de l’Opération UNIFIER a offert aux instructeurs des FAU leur a donné confiance, et leur a permis de s’assurer qu’ils aient appris et mis en pratique les bonnes informations.

On a récemment pu constater la mise en pratique de cet entraînement, durant une visite des FAU dans la zone d’opération des forces interarmées où le 66e hôpital de campagne ukrainien prend soin des militaires blessés. Les efforts déployés au 205e CEMT font une différence; selon le commandant du 66e hôpital de campagne, son unité a remarqué que les militaires qui arrivent du front sont en meilleur état, ce qui aide beaucoup à améliorer le taux de survie et l’ensemble du niveau de soins.

Le centre a encore beaucoup de chemin à faire pour produire le nombre de techniciens médicaux qualifiés nécessaire pour les FAU et changer la perception de cette nouvelle ressource; certaines unités apprennent encore comment recourir efficacement à leurs techniciens médicaux. L’équipe d’entraînement médical au combat de l’Opération UNIFIER s’efforce de démontrer à quel point cette instruction peut agir comme multiplicateur de force, en plus de fournir des directives concernant des changements qui réduiront la durée du programme d’entraînement et permettront d’établir officiellement le métier de technicien médical.

Avec tous ces changements en cours, le personnel du 205e CEMT fait ce qu’il sait faire de mieux : il entraîne et encadre les membres du personnel et les étudiants des FAU tout en veillant au perfectionnement de cet important domaine.

Galerie d'images

  • Une femme installe une ligne intraveineuse dans le bras d’un homme alors qu’il gît sur le sol.

  • L’instructeur principal des soins médicaux au combat de l’Op UNIFIER, le Sergent Norman Vanderweil, se porte volontaire pour être la victime lors d’un entraînement « Soins sous des tirs ennemis ». Les étudiants effectuent des tâches médicales de base après avoir couru brièvement tout en portant leur équipement militaire pour tester s’ils se rappellent des procédures et mettre en pratique leur capacité à prodiguer des soins dans des situations tendues, le 7 septembre 2018.L’instructeur principal des soins médicaux au combat de l’Op UNIFIER, le Sergent Norman Vanderweil, se porte volontaire pour être la victime lors d’un entraînement « Soins sous des tirs ennemis ». Les étudiants effectuent des tâches médicales de base après avoir couru brièvement tout en portant leur équipement militaire pour tester s’ils se rappellent des procédures et mettre en pratique leur capacité à prodiguer des soins dans des situations tendues, le 7 septembre 2018.
  • Des militaires ukrainiens enroulent un autre militaire ukrainien dans une couverture isolante.

  • Ukraine – Avant de mettre en pratique leurs connaissances sur d’autres membres du personnel et étudiants, les aspirant techniciens médicaux des FAU pratiquent sur du matériel d’instruction en premiers soins fourni par les alliés. Grâce à cet environnement d’entraînement réaliste, les étudiants ont tous les atouts pour réussir après avoir reçu leur diplôme du 205e Centre d’entraînement médical tactique à Desna durant l’Opération UNIFIERUkraine – Avant de mettre en pratique leurs connaissances sur d’autres membres du personnel et étudiants, les aspirant techniciens médicaux des FAU pratiquent sur du matériel d’instruction en premiers soins fourni par les alliés. Grâce à cet environnement d’entraînement réaliste, les étudiants ont tous les atouts pour réussir après avoir reçu leur diplôme du 205e Centre d’entraînement médical tactique à Desna durant l’Opération UNIFIER
  • Un groupe de militaires ukrainiens pratique des procédures médicales dans une forêt.

  • Ukraine – En utilisant des scénarios réalistes se basant sur des situations de combat communes, les étudiants des FAU qui participent à la phase pratique de l’exercice de technicien médical sur le terrain renforcent leurs compétences en sauvetage à Desna durant l’Opération UNIFIERUkraine – En utilisant des scénarios réalistes se basant sur des situations de combat communes, les étudiants des FAU qui participent à la phase pratique de l’exercice de technicien médical sur le terrain renforcent leurs compétences en sauvetage à Desna durant l’Opération UNIFIER
  • Trois militaires ukrainiens effectuent une procédure médicale dans le cadre d’un exercice.

  • Ukraine – des militaires au 205e Centre d’entraînement médical tactique mettent leurs connaissances à l’épreuve durant un exercice pratique sur le terrain à Desna, durant l’Opération UNIFIERUkraine – des militaires au 205e Centre d’entraînement médical tactique mettent leurs connaissances à l’épreuve durant un exercice pratique sur le terrain à Desna, durant l’Opération UNIFIER
Date de modification :