Le personnel du NORAD soutient la mission à la suite de l’ouragan Michael

Cleanup effort at Tyndall Air Force Base
Les opérations de nettoyage se poursuivent à la Base aérienne Tyndall dans le but de reprendre les activités de la base en janvier 2019. Photo : United States Air Force Combat Camera

Étiquettes : |

Par la capitaine Jenna Knezacek, détachement canadien de Tyndall

Le 10 octobre dernier, l’ouragan Michael a touché terre près de la Base aérienne Tyndall, en Floride, accompagné de vents soutenus soufflant à 248 km à l’heure, avec la force d’un ouragan de catégorie 4. Un ouragan de catégorie 5, accompagné de vents soutenus atteignant 253 km à l’heure, détruit la plupart des maisons se trouvant sur son passage et endommage l’infrastructure principale comme les systèmes de communication, d’approvisionnement en eau et d’alimentation électrique.

Avant l’arrivée de l’ouragan, les dirigeants de la Base aérienne Tyndall avaient émis un ordre d’évacuation obligatoire pour tous les militaires et les membres de leurs familles. Quelques‑uns d’entre eux ont été choisis pour soit rester à Tyndall, soit se rendre à la base aérienne Langley pour poursuivre la mission de défense territoriale.

L’œil de l’ouragan Michael est passé au‑dessus de la Base aérienne Tyndall puis s’est déplacé vers Panama City et Lynn Haven, causant d’importants dommages sur son passage.

À la suite de l’ouragan, les logements de la Base aérienne Tyndall étaient complètement inhabitables. La dévastation provoquée par l’ouragan à Panama City et à Lynn Haven a rendu ces villes méconnaissables, et Mexico Beach (Floride) a pratiquement été rayée de la carte. De nombreux résidents qui étaient restés sur place se sont retrouvés coincés en raison des routes bloquées, sans eau, sans électricité et sans capacités de communication. De nombreux résidents, y compris des membres du détachement canadien, ont perdu leur maison ou ont subi des dommages matériels importants.

Plus de dix jours après la tempête, Bay County était toujours sans eau courante, et de nombreux secteurs étaient toujours privés d’électricité et de moyens de communication fiables. Toutes les écoles du secteur étaient fermées ou servaient de refuges. En raison des logements inhabitables et du manque de ressources, les membres du détachement canadien de Tyndall demeurent déplacés et se sont installés à Destin, en Floride.

Tous les soirs, les membres de l’équipe et leurs familles se rassemblent pour obtenir des mises à jour sur ce qu’il advient de leurs maisons et sur la façon dont les forces militaires canadiennes et américaines les soutiennent, ainsi que pour parler de leurs préoccupations quant à ce que l’avenir leur réserve.

Le 18 octobre, le lieutenant-général Christopher Coates, commandant adjoint du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) et commandant de la composante canadienne du NORAD, s’est déplacé pour rendre visite aux membres du détachement et leurs familles. Il a écouté leurs histoires et leurs préoccupations et il leur a fourni une orientation. Étant donné que l’avenir quant à la scolarité, le logement et le travail demeure incertain,  la visite du Lgén Coates tombait à point.

Il a réitéré que, bien qu’il ne puisse rien promettre, il parlerait en leur faveur et assurerait un lien direct avec le leadership de haut niveau pour fournir de l’aide à nos familles des Forces armées canadiennes déplacées. À cette fin, il a autorisé une équipe d’assistance d’Ottawa à arriver dans un délai de 36 heures.

Le Lgén Coates a tenu les propos suivants lorsqu’il s’est adressé aux militaires et membres de leurs familles : « Les défis ne manqueront pas pour ceux et celles d’entre vous qui voulent faire avancer les choses. Il suffit de déterminer où vous pouvez être utile et de vous mettre au travail. »

Les membres du détachement canadien de Tyndall sont capables de relever ces défis et maintiennent leur engagement à l’égard de la mission du NORAD qui consiste à assurer la surveillance et le contrôle aérospatiaux ainsi que les alertes maritimes en Amérique du Nord, tout en contribuant aux efforts déployés par leurs homologues américains en vue du nettoyage et de la reconstitution de la base aérienne Tyndall.

Galerie d'images

  • Cleanup effort at Tyndall Air Force Base

  • Les opérations de nettoyage se poursuivent à la Base aérienne Tyndall dans le but de reprendre les activités de la base en janvier 2019. Photo : United States Air Force Combat CameraLes opérations de nettoyage se poursuivent à la Base aérienne Tyndall dans le but de reprendre les activités de la base en janvier 2019. Photo : United States Air Force Combat Camera
  • Residents near Tyndall Air Force base return home to survey the damage

  • Des personnes vivant à proximité de la Base aérienne Tyndall rentrent chez eux afin d’évaluer les dégâts causés par l’ouragan Michael. Photo : United States Air Force Combat CameraDes personnes vivant à proximité de la Base aérienne Tyndall rentrent chez eux afin d’évaluer les dégâts causés par l’ouragan Michael. Photo : United States Air Force Combat Camera
  • Padre Jim Hardwick accompanies Lieutenant-General Christopher Coates, Deputy Commander, NORAD, as they field questions from Canadian Detachment Tyndall members and their families

  • L’aumônier Jim Hardwick (à gauche) accompagne le lieutenant général Christopher Coates, commandant adjoint du NORAD (à droite) pour répondre aux questions des militaires du Détachement canadien de Tyndall et des membres de leurs familles. Environ 90 militaires canadiens et membres de leurs familles se remettent des conséquences de l’ouragan. Photo : Capitaine Jenna KnezacekL’aumônier Jim Hardwick (à gauche) accompagne le lieutenant général Christopher Coates, commandant adjoint du NORAD (à droite) pour répondre aux questions des militaires du Détachement canadien de Tyndall et des membres de leurs familles. Environ 90 militaires canadiens et membres de leurs familles se remettent des conséquences de l’ouragan. Photo : Capitaine Jenna Knezacek
Date de modification :