Des marionnettes et des histoires pour aider les militaires à nouer des liens avec les enfants

Captain Jill Lawrence and Major Tom Lawrence talk to pre-school children using their puppets
Les marionnettes ont été mises à l’œuvre cette semaine avec la capitaine Jill Lawrence, Commandement du renseignement des Forces canadiennes, et son mari, le major Tom Lawrence, Bureau de capacités d’avion de chasse. Le couple rend visite à des jeunes d’âge préscolaire pour une deuxième année dans le cadre du Programme des conférenciers de la Semaine des vétérans. Photo : Remise

Étiquettes : |

Il y a plusieurs années, pendant son affectation à Winnipeg au sein de la 38e Brigade, la major Donna Riguidel avait besoin d’aide pour communiquer avec de jeunes enfants et leur raconter des histoires au sujet des Forces armées canadiennes (FAC). Après avoir tenté sa chance avec des marionnettes, elle a été émerveillée de voir à quel point deux petites marionnettes en uniforme peuvent être efficaces.

Les deux mêmes marionnettes ont été mises à l’œuvre cette semaine avec la capitaine Jill Lawrence, Commandement du renseignement des Forces canadiennes, et son mari, le major Tom Lawrence, Bureau de capacités d’avion de chasse. Le couple rend visite à des jeunes d’âge préscolaire pour une deuxième année dans le cadre du Programme des conférenciers de la Semaine des vétérans.

Les marionnettes, Anne et le pilote Dan, se sont présentées et ont expliqué aux enfants qu’elles sont des soldats. Elles ont fait savoir qu’en tant que soldats, elles doivent notamment procéder à une revue. Les deux marionnettes ont donc invité les élèves à se tenir debout de sorte qu’elles puissent les passer en revue. « Il s’agit d’une excellente occasion pour chaque enfant de voir les marionnettes de près avant de s’installer pour la lecture du conte », explique la Capt Lawrence.

Cette année, les deux membres des FAC et leurs compagnons rembourrés ont lu le livre Finding Winnie, qui raconte l’histoire du capitaine Harry Colebourn, soldat canadien, et son vrai ours, Winnipeg – ou Winnie, son diminutif. Ces derniers sont devenus la source d’inspiration pour le personnage de Winnie l’Ourson. Une fois l’histoire terminée, les enfants ont fait la file une fois de plus pour saluer les marionnettes.

D’après la Capt Lawrence, si les enfants ont bien réagi aux marionnettes, c’est parce qu’ils les connaissent bien. « Ils ne comprennent peut-être pas ce que signifie être un soldat tout simplement en regardant mon mari ou moi, mais ils savent ce qu’est une marionnette. Lorsque cette marionnette revêt le même uniforme que moi, c’est plus facile pour les enfants d’établir un lien entre une marionnette de soldat et un véritable militaire. »

Anne et le pilote Dan visitaient l’école pour la deuxième année consécutive, et il est toujours difficile de déterminer qui aime le plus les marionnettes, les enfants ou le personnel enseignant. Mais pour la Capt Lawrence, il n’y a pas de doute quant aux avantages que procurent les marionnettes. « Lorsque je vois l’effet durable que produisent les marionnettes sur les élèves de l’année précédente, cela confirme la pertinence de la merveilleuse initiative que Donna a prise il y a tant d’années. »

Pour plus d’information sur les activités organisées à l’occasion de la Semaine des vétérans et du Programme des conférenciers, rendez-vous sur la page Intranet de la Semaine des vétérans (lien interne).

Galerie d'images

  • Captain Jill Lawrence and Major Tom Lawrence talk to pre-school children using their puppets

  • Les marionnettes ont été mises à l’œuvre cette semaine avec la capitaine Jill Lawrence, Commandement du renseignement des Forces canadiennes, et son mari, le major Tom Lawrence, Bureau de capacités d’avion de chasse. Le couple rend visite à des jeunes d’âge préscolaire pour une deuxième année dans le cadre du Programme des conférenciers de la Semaine des vétérans. Photo : RemiseLes marionnettes ont été mises à l’œuvre cette semaine avec la capitaine Jill Lawrence, Commandement du renseignement des Forces canadiennes, et son mari, le major Tom Lawrence, Bureau de capacités d’avion de chasse. Le couple rend visite à des jeunes d’âge préscolaire pour une deuxième année dans le cadre du Programme des conférenciers de la Semaine des vétérans. Photo : Remise
  • Captain Jill Lawrence and Major Tom Lawrence talk to pre-school children using their puppets

  • Les marionnettes ont été mises à l’œuvre cette semaine avec la capitaine Jill Lawrence, Commandement du renseignement des Forces canadiennes, et son mari, le major Tom Lawrence, Bureau de capacités d’avion de chasse. Le couple rend visite à des jeunes d’âge préscolaire pour une deuxième année dans le cadre du Programme des conférenciers de la Semaine des vétérans. Photo : RemiseLes marionnettes ont été mises à l’œuvre cette semaine avec la capitaine Jill Lawrence, Commandement du renseignement des Forces canadiennes, et son mari, le major Tom Lawrence, Bureau de capacités d’avion de chasse. Le couple rend visite à des jeunes d’âge préscolaire pour une deuxième année dans le cadre du Programme des conférenciers de la Semaine des vétérans. Photo : Remise
Date de modification :