Willa Walker a ouvert la voie aux aviatrices de l’ARC

Une femme portant un uniforme militaire et un chapeau à palette assise à un bureau.
Ancienne commandante du 7e Dépôt des effectifs à Rockcliffe, près d’Ottawa, en Ontario, l’officier d’escadre Willa Walker assume son nouveau poste d’officière supérieure du Service féminin de l’ARC au quartier général de la Force aérienne, à Ottawa, le 6 mars 1943. PHOTO : Archives du MDN, PL-13401

Étiquettes : | | | |

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, nous vous présentons l’histoire de Willa Walker, qui a ouvert la voie aux femmes dans l’Aviation royale canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale.

Wilhelmina Magee naît à Montréal le 3 avril 1913. Elle est l’une des quatre enfants du président de banque Allan Magee et de Madeline Smith de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Les Magee vivent à Montréal, mais les enfants aiment passer l’été au chalet loué à la famille Smith à Saint Andrews, au Nouveau-Brunswick.

Lire le reste de l’article . . .

Date de modification :